Le livre bleu d'une psychanalyste ; Une lecture singulière de Lacan - Le goût de la psychanalyse Le goût de la psychanalyse

Le livre bleu d’une psychanalyste ; Une lecture singulière de Lacan

370241En contrepoint de ce livre noir de la psychanalyse qui a fait couler beaucoup d’encre, je propose ce livre bleu, bleu comme ces télégrammes que les habitants de Paris s’envoyaient au début du siècle et qu’on appelait des  » petits bleus « . C’étaient, si l’on peut dire, les  » mails  » de l’ancien temps ; ils ont disparu pendant ou peu après la guerre de 1945.

Ce livre bleu, écrit au jour le jour, sous forme de courtes nouvelles, sera tout d’abord une approche clinique et théorique de ce qu’est la psychanalyse, mais aussi un regard sur le monde que nous vivons, une incursion dans les champs voisins de la littérature et du cinéma, de l’art mais aussi de la politique. J’aimerais en effet, au fil de ces pages, m’interroger, en réactualisant la question bien sûr, sur ce que Freud appelait  » malaise dans la civilisation « .

Dans cette interrogation, je donnerai à la fonction du père, dans la psychanalyse et dans la société, la place éminente qui lui revient, place pourtant dangereusement mise à mal de nos jours, comme l’indiquait Lacan dans un de ses derniers séminaires. Il y évoquait en effet sa  » dégénérescence catastrophique  » dans le champ social.

Je souhaite aussi mettre ces modestes textes sous l’égide, sous l’autorité de notre grand Michel de Montaigne qui, en ses Essais, suggérait quelle attitude il convenait d’avoir envers les écrits de ceux qui nous ont précédés ; celle, tout d’abord, de faire  » tout passer par l’étamine et de ne rien loger dans sa tête par simple autorité et à crédit « , puis celle de choisir si on peut, sinon de demeurer en doute, car, nous dit-il,  » il n’y a que les fols pour être certains et résolus « .

Cependant, tout comme les abeilles butinent de fleurs en fleurs pour faire leur miel et qu’une fois fait, il n’est plus alors  » ni thym ni marjolaine « , de même, ce doute levé, les écrits des anciens deviennent les nôtres. Parmi ces écrits, ceux de Freud mais aussi ceux de Lacan. Ils exigent de nous une lecture singulière.

Paru chez De Boeck Université avril 2008.

Pour le commander, clicquer ici.



Laisser une réponse

*