« Qu’est ce qu’une obsession ? » « un sacrilège verbal »

Nous arrivons à la fin de la séance du 18 juin 1958 ( séminaire des Formations de l’inconscient ) Lacan indique ce qu’est une obsession, « c’est une destruction par le verbe et par le signifiant », par une formule magique. Continuer la lecture de « Qu’est ce qu’une obsession ? » « un sacrilège verbal »

Sur la réalité des souvenirs d’enfance

 

maeght-023

 Nous lisons actuellement le texte de l’Homme aux rats dans les cinq psychanalyses et nous en sommes à la page 233 qui a pour sujet l’événement infantile qui a motivé sa haine du père : Il avait mordu quelqu’un et son père l’aurait battu.

 A propos de cet événement infantile raconté par sa mère, Freud rédige une longue note en cette même page 233. Elle porte sur la question de la réalité de ces souvenirs d’enfance. Continuer la lecture de Sur la réalité des souvenirs d’enfance

« Le criminel et ses juges »

daumier-2Quand l’Homme aus rats se pensait être un grand criminel

 Cet été, j’ai lu un livre que j’ai beaucoup aimé qui s’appelle  » le criminel et ses juges  » et qui a donc attiré mon attention sur ce passage du texte de Freud concernant L’homme aux rats. Il pensait être un grand criminel. Continuer la lecture de « Le criminel et ses juges »

Ce qu’Ernest Jones écrit de l’histoire de l’Homme aux rats

grub_vit2

 

Ce qu’ Ernest Jones écrit de l’histoire de l’Homme aux rats dans sa biographie de Freud : « La vie et l’œuvre de Sigmund Freud » PUF.

Alors que l’analyse de Dora avait eu lieu les trois derniers mois de l’année 1899, l’analyse de ce juriste de trente ans ; Ernst Lanzer, débuta en octobre 1907 et dura onze mois. Il y a donc sept ans d’intervalle entre ces deux analyses.
Jones évoque par deux fois cette analyse Continuer la lecture de Ce qu’Ernest Jones écrit de l’histoire de l’Homme aux rats

Le désir de l’hystérique, « d x », et le désir de l’obsessionnel, « d° »

Dans cette séance du 18 juin 1958 ( Séminaire des Formations de l’inconscient), sur le graphe du désir, Lacan précise la fonction de deux lettres, d’une part celle du signifiant de grand A barré, d’autre part celui du message, qu’il nomme signifié de grand A et où vient s’inscrire le symptôme en tant qu’il est une signification. Continuer la lecture de Le désir de l’hystérique, « d x », et le désir de l’obsessionnel, « d° »

A propos du titre de la thèse de Lacan  » De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité  »

En marge de ce que nous travaillons en ce moment, la névrose obsessionnelle d’Ernst Lanzer, dit l’Homme aux rats, à propos des trois personnalités de cet analysant, et des questions analytiques que pose une définition de ce qu’est la personnalité, je vous rappelle un passage de l’une des premières séances du Sinthome ( séance du 16 décembre 1975). Continuer la lecture de A propos du titre de la thèse de Lacan  » De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité  »

Un rêve de transfert : « pour ses beaux yeux »

klee
Dans le texte de Dora, Freud nous dit qu’il n’avait pas réussi à se rendre maître à temps du transfert, à savoir que Dora avait bien l’intention de le quitter, de lui donner ses huit jours.

Dans ce texte de l’Homme aux rats, il l’explicite davantage et à plusieurs reprises, par exemple quand il écrit que c’est par la voie douloureuse du transfert qu’Ernst avait pu se convaincre de l’existence de sa haine inconsciente pour son père alors que consciemment il éprouvait pour lui beaucoup d’amour et de chagrin pour sa disparition Continuer la lecture de Un rêve de transfert : « pour ses beaux yeux »

Le désir de suicide sous forme d’implication logique

 

 nature-morte

Dans son texte des cinq psychanalyses que Freud consacre à l’Homme aux rats, Freud décrit « quelques obsessions et leur explications » (p 220). Il en regroupe deux sous le terme de « compulsion au suicide ». La première est l’idée qui lui était soudain venue de se trancher la gorge avec un rasoir. La seconde celle de vouloir à toute force maigrir parce qu’il se trouvait trop gros. Il se mit à ne plus manger et à courir comme un forcené sous le soleil jusqu’au moment où son désir de suicide apparut clairement avec l’envie de se jeter au bas d’une falaise. Continuer la lecture de Le désir de suicide sous forme d’implication logique

L’introduction du texte de l’homme aux rats

conq-bt-confrontation1

 

 

 

 

 

 

 

En guise d’introduction, Freud présente donc les deux points qu’il compte développer, d’une part une approche « fragmentaire » de l’histoire clinique de l’Homme aux rats avec le récit de sa grande appréhension obsédante, sa crainte que son père et sa Dame n’aient à subir le supplice des rats, d’autre part une approche théorique de ce qu’est une « compulsion », « quelques brèves notions sur la genèse et les mécanismes subtils des phénomènes de compulsion psychique ». Continuer la lecture de L’introduction du texte de l’homme aux rats

Premier transfert : Freud revêt l’uniforme du Capitaine cruel

kleeNous commençons donc à lire la partie C/ du texte de Freud intitulé « La grande appréhension obsédante »(l’Homme aux rats, Les cinq psychanalyses). Freud commence par rapporter le récit de ses troubles que lui en avait fait Ernst, en lui donnant tout d’abord la parole. Continuer la lecture de Premier transfert : Freud revêt l’uniforme du Capitaine cruel