Jouissance féminine et graphe du désir - Le goût de la psychanalyse Le goût de la psychanalyse

Jouissance féminine et graphe du désir

On ne peut mesurer l´efficacité du graphe du désir dans tout le champ de la psychanalyse, sans remettre ses pas dans les pas de Lacan tandis qu´il le construit segment par segment, lettres par lettres.

Or chacun a la chance de pouvoir le faire justement en commençant par les premiers chapitres de ce séminaire des Formations de l´inconscient. De plus comme il le construit en même temps qu´il aborde les mécanismes du trait d´esprit, on peut se prendre au jeu plus aisément, grâce à tous ces mots d´esprit qui allège ainsi la difficulté de cette approche.

Je peux quand même vous donner une petite idée de tout ce qu´on peut découvrir à partir de ce graphe du désir, à condition de se l´être un peu approprié quant à son usage, son bon usage :

Sur la ligne du haut du graphe, ligne qu´il appelle « ligne du complexe de castration », s´inscrit un groupe de lettres fort énigmatique qui se lit « Signifiant de grand A barré », or nous retrouvons cette écriture, bien longtemps après cette première élaboration, dans le séminaire Encore, quand il décrit les deux façons de rater et de réussir le rapport sexuel, du côté homme et du côté femme.

C´est en effet avec cette même écriture, qu´il effectue une approche logique de ce qu´il en est de la jouissance féminine, une jouissance au-delà du phallus, celle qu´il appelle, faute de mieux, l´autre jouissance.

C´est intéressant de poser l´une à côté de l´autre, ces deux approches pourtant si éloignées dans le temps, puisqu´on peut en effet se demander si la seconde approche n´est pas déjà là en attente de déchiffrage avec ces trois lettres ainsi conjointes sur le graphe grâce à ce signifiant du phallus.

 

On les retrouve en effet mises en exercice dans ce tableau dit des formules de la sexuation.

 

En tout cas ça m´a donné envie de retravailler cette question de la jouissance féminine et qui sait avec justement le graphe du désir.



Un commentaire sur “Jouissance féminine et graphe du désir”

  1. SFEZ VICTOR dit :

    Je n’aurai jamais cru qu’il existat un tel graphe…J’en suis troublé!
    J’ai tout lu avec une extreme attention…J’ai meme relu avec la meme concentration…Rien. Je n’ai rien compris…depuis , j’ai eu quelques relations intimes …en « observateur ». J’ai l’impression que le plaisir ,je veux dire la jouissance etaient au rendez-vous!
    La jouissance feminine et masculine…à moins d’avoir été victime de simulation ,j’ai bien l’impression (flatteuse)que ma compagne fut comblèe… sans que je n’y comprenne rien à ce foutu graphe…Moralité : »heureux sont les simples d’esprits…ou plutot les esprits simples… :-))
    Victor

Laisser une réponse

*